Vision

« Merci à toi, femme, pour le seul fait d’être femme » 
(Lettre aux femmes, JPII, 29 juin 1995)

Nous prions pour une nouvelle effusion du Saint Esprit sur les femmes de France (et la francophonie). Nous désirons éveiller et nourrir les entrailles maternelles et spirituelles des femmes afin que la vie de l’Esprit et de la Grâce se manifeste en elles et par elles dans le monde moderne.

« Quelle est celle-ci qui s’avance comme l’aurore, belle comme la lune, éclatante comme le soleil, terrible comme une armée rangée en bataille » (Cant 6,9).

Nous désirons entraîner les femmes à la suite de Marie Mère de l’Église qui a annoncé à Fatima le triomphe de son Cœur Immaculé.

« Le Seigneur dit une parole, et les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée » (Ps68).  Levons cette Armée en Marie !

Et comme Marie se tenait au Cénacle au milieu des apôtres, nous voulons nous tenir au Cénacle de la France, fille ainée de l’Eglise, dans une chambre haute et y convier les femmes pour devenir pleinement:

  • Fille de Dieu
  • Epouse (physique et/ou spirituelle)
  • Mère (maternité physique et/ou spirituelle)

Retentit plus que jamais à nos cœurs l’appel de Vatican II du 8 décembre 1965 aux femmes : « Femmes de tout l’univers, chrétiennes ou incroyantes, vous à qui la vie est confiée en ce moment si grave de l’histoire, à vous de sauver la paix du monde! ».

Déborah, Ruth, Esther, Judith, la Samaritaine, Elisabeth,  Marie-Madeleine… La Bible est peuplée de récits de femmes qui ont été utilisées par Dieu pour l’accomplissement de Son œuvre. Empreintes d’humilité, de persévérance, de foi, d’obéissance,  d’audace et de courage, toutes différentes, leur point commun est d’avoir répondu « oui » à l’appel de Dieu.

Le monde chrétien depuis plusieurs siècles a vu des femmes se lever : Sainte Geneviève a sauvé Paris de l’Invasion des Barbares, Sainte Clotilde, reine et femme de Clovis, Sainte Jeanne d’Arc a délivré la France de ses oppresseurs… Nous voulons encourager les femmes de France à se lever à leur suite dans ce « Fiat ».

Nous sentons l’appel à réveiller la femme en qui sommeille une Thérèse de l’enfant Jésus, avec la richesse de l’intériorité dans la simplicité évangélique et une Jeanne d’Arc courageuse et combative, une femme debout sur les frontières physiques et spirituelles de la Vie. En un mot travailler à favoriser et encourager l’intérêt et l’engagement à la fécondité spirituelle pour le Royaume.

Cénacles « Filles de Roi »